Réflexion sur les études, théorie, pratique et perfectionnement

Le 9 septembre 2022

Accueil Blog Articles Réflexion sur les études, théorie, pratique et perfectionnement

Exemple

Réflexion sur les études, théorie, pratique et perfectionnement

En cette période de rentrée, nous pouvons nous attarder quelque peu sur ce phénomène de l’étude. Si la biologie est constitutive du corps de l’homme, elle ne suffit bien sûr pas à le définir. L’homme est un « sachant », il hérite de la connaissance et du savoir de ses anciens et c’est sans doute cela qui le constitue homme, bien plus que sa biologie.

Cependant, il ne nait pas sachant, il doit le devenir. Si les animaux n’ont aucun effort à fournir pour devenir ce qu’ils sont, l’homme est un être en devenir, quoique créé par Dieu. 

Créé par Dieu, dans la theoria, « Qu’est-ce que l’homme pour que tu penses à lui, le fils d’un homme, que tu en prennes souci ? Tu l’as voulu un peu moindre qu’un dieu, le couronnant de gloire et d’honneur ; tu l’établis sur les œuvres de tes mains, tu mets toute chose à ses pieds » (Ps 8).
De quelle noblesse héritons nous, n’est-ce pas ? 

Mais le grand paradoxe de notre Nature Humaine, c’est que l’homme est créé parfait et doit se perfectionner. 

Et dans cette praxis il doit user du temps, se souvenir de ses erreurs, travailler et travailler encore, bénéficier de ses prises de consciences pour grandir. La praxis est plongée dans le temps, dans la périodicité. 
Notre naissance dans ce monde temporel fait justement que nous avons à devenir parfait et cette perfection résulte de notre praxis, plongée dans le temps, marquée par le rythme des années. 
Elle nous amène à découvrir quelle perfection Dieu nous a déjà donnée. 

Tout se passe comme si l’on devait s’éveiller à ce qui a toujours été là et que notre praxis ne servît à rien, quoique tout à fait nécessaire.

Au-delà de l’apprentissage, notre perfection se trouve dans l’élévation de notre âme afin qu’elle aussi atteigne sa perfection, lui permettant d’être ravie en Dieu.

C’est le chemin de tout homme, que Jésus lui-même a parcouru :
« Il convenait, en effet, que celui pour qui et par qui sont toutes choses, et qui voulait conduire à la gloire beaucoup de fils, élevât à la perfection par les souffrances le Prince de leur salut. » (He 2, 10)

L’ultime perfection est la souffrance dans le sacrifice qui dépasse le paradoxe finalement apparent. Le sacrifice par excellence étant l’holocauste, pratiqué par les hébreux au temple de Jérusalem et accompli par le Christ dans le feu de la résurrection.

Eric PORTAL, animateur du groupe d’étude biblique de la paroisse.

Dans la même rubrique

Derniers articles

  • « Inspirez bien fort… » — Appel aux confirmands* adultes !
    Chers paroissiens, « Inspirez bien fort ! » : Qui n’a jamais entendu cette invitation du médecin, tout à l’écoute de ce qu’il se passe dans vos poumons, avec ce drôle d’outil qu’on appelle le stéthoscope ? Chaque jour que le Bon Dieu fait, nous […]
  • Ramassage de pommes dans le Sundgau
    Lundi 26 septembre 2022, plusieurs paroissiens sont allés avec don Armand ramasser des pommes dans un splendide verger du Sundgau. La récolte fut très bonne ! Prochaine étape : presser les fruits pour en faire du jus de pomme que vous pourrez déguster à la […]
  • Les catéchumènes, prunelle de notre communauté
    Chers paroissiens, Comme nous le rappelle l’architecture de certaines de nos églises épousant la forme du corps de Jésus sur la Croix, nous sommes appelés à former un seul corps. Un appel qui peut paraître un peu mystérieux, dans un monde où l’individualisme devient trop […]
  • Kermesse à la paroisse du Sacré-Cœur
    Chers paroissiens, Notre année scolaire a déjà bien commencé et il est désormais temps de nous tourner vers notre prochaine fête de communauté de paroisses qui aura lieu à l’occasion de la traditionnelle kermesse du Sacré-Cœur le dimanche 16 octobre 2022. Cette fête est bien […]
  • Ouverture de l’église du Sacré-Cœur
    Chers paroissiens, Voici quelques paroles de notre pape François sur l’ouverture de notre Eglise et donc de nos églises ! « L’Église “en sortie” est une Église aux portes ouvertes. Sortir vers les autres pour aller aux périphéries humaines ne veut pas dire courir vers le […]