avril 2024

archive

Accueil avril 2024

Exemple

Le mois de Marie

Chers paroissiens,

Le mois de mai est traditionnellement consacré à Marie, notre Mère du ciel. Cette année encore, nous sommes invités à nous tourner vers elle avec confiance et amour, pour lui confier nos joies, nos peines, nos espoirs et nos intentions de prière.

Le mois de Marie est une occasion privilégiée pour approfondir notre relation avec la Vierge, par la méditation des mystères de sa vie ; c’est ce que nous faisons de façon très simple lorsque nous prions le chapelet. C’est aussi un temps pour redécouvrir la beauté et la richesse de notre foi, en contemplant Marie comme modèle de foi, d’espérance et de charité.

En ce mois de mai, nous sommes donc invités à nous mettre à l’école de Marie, pour apprendre à écouter la Parole de Dieu avec un cœur ouvert et disponible, à accueillir l’Esprit Saint dans nos vies, à suivre le Christ sur le chemin de l’amour et du service.

Marie nous accompagne dans notre cheminement spirituel, en nous guidant vers son Fils Jésus. En priant le chapelet, nous confions à Marie nos intentions personnelles, mais aussi les intentions de l’Église et du monde entier. Nous lui demandons d’intercéder pour nous auprès de son Fils, pour que nous puissions vivre en enfants de Dieu et témoigner de son amour dans notre vie quotidienne.

En ce mois de mai, n’hésitons pas à nous tourner vers Marie avec confiance et amour, en lui confiant nos vies et nos intentions de prière. Que la Vierge Marie nous aide à grandir dans la foi, l’espérance et la charité, et qu’elle nous guide vers son Fils Jésus, notre Sauveur et notre Seigneur.

Bonne fête de Marie, notre Mère du ciel, et bon mois de mai à tous !

Don Pascal Boulic, curé


Nos dernières publications

  • Pèlerinage paroissial à Thierenbach le 8 juin 2024
    Chers paroissiens, Le 8 juin prochain nous vivrons ensemble une journée de pèlerinage à Notre Dame de Thierenbach. Péleriner, c’est l’œuvre de notre vie : cheminer ensemble à la suite du Christ. Avec toute l’équipe d’animation […]
  • Action solidaire au Jardin Miquey : une « journée estime de soi »!
    Le samedi 11 mai dernier, de 10H30 à 16H30, une « journée estime de soi » était organisée au jardin Miquey, par l’association Jardin Miquey ! Une trentaine de personnes en situation difficile a bénéficié d’un moment privilégié […]
  • Donne-nous ton Esprit-Saint !
    Le samedi 18 mai, veille de la Pentecôte, demandons l’Esprit Saint !à l’occasion de la veillée de prière au Sacré-Cœur de 20h à 22h. Chers paroissiens, Parmi toutes les fêtes chrétiennes, certaines sont davantage des fêtes, et […]
  • Journées du Sacré-Cœur
    Les journées du Sacré-Cœur accueillent les enfants du CP au CM2 du 1er au 5 juillet au parc Miquey. Au programme : bricolage, jeux, sport, prière… a la découverte des traditions alsaciennes.
  • Propositions d’été pour la jeunesse
Lire la Suite →
Exemple

A l’occasion du Vendredi Saint, une cinquantaine de bénévoles organisait pour la deuxième année consécutive un chemin de croix itinérant dans les rues de Mulhouse : une façon à la fois originale et populaire de s’inscrire dans la culture alsacienne des célébrations de ce jour particulier en Alsace.  En effet, avec la Moselle, le Haut-Rhin et le Bas-Rhin font partie des 3 départements où le Vendredi Saint est férié.

Pour certains, le sens de ces processions interroge. Il importe de retrouver le sens originel de ce jour : commémorer la crucifixion et la mort du Christ, point culminant de la foi des chrétiens catholiques, protestants et orthodoxes. La culture alsacienne en garde aujourd’hui encore une empreinte significative, comme en témoignent le jeu de la Passion à Masevaux ou encore l’attachement d’autres communautés chrétiennes aux célébrations du Vendredi Saint. Nous sommes convaincus que c’est dans nos racines culturelles et spirituelles que nous trouverons la force pour embrasser la diversité du monde.

Ces démarches viennent répondre à une véritable attente populaire ; ainsi, nombreux sont ceux qui cette année, à l’occasion du chemin de croix ont témoigné avec simplicité de leur recherche de sens et de leur joie de participer à cette marche ; nombreux sont ceux qui ont témoigné de leur bonheur de se retrouver dans une ambiance recueillie, familiale, et bon enfant, pour vivre le Vendredi Saint ! Une proposition ouverte à tous, dans le respect des croyances de chacun, en particulier dans une ville telle que Mulhouse, familière de la diversité culturelle et religieuse.

Par cette démarche les chrétiens font mémoire d’un événement fondateur de leur amitié avec Dieu, les aidant toujours plus à ouvrir leur cœur à tous ceux avec qui ils partagent leur quotidien. Pour cette raison, une telle commémoration cherche essentiellement à disposer les cœurs à une plus grande bienveillance mutuelle.



Nos dernières publications

Lire la Suite →
Exemple

Chers paroissiens,

Alors que le monde politique français s’interroge actuellement sur la pertinence d’une loi en faveur de l’euthanasie, je voudrais vous partager cet extrait de la déclaration « Dignitas infinita » (sur la dignité humaine) publiée le 7 avril 2024 par le préfet du Dicastère de la Doctrine de la Foi, qui nous éclaire sur la compréhension ajustée de la dignité humaine dans le contexte de la fin de vie.

Fraternellement don Pascal Boulic, curé

«Il existe un cas particulier d’atteinte à la dignité humaine, plus silencieux mais qui gagne beaucoup de terrain. Il a la particularité d’utiliser une conception erronée de la dignité humaine pour la retourner contre la vie elle-même. Cette confusion, très répandue aujourd’hui, apparaît au grand jour lorsque l’on parle d’euthanasie. Par exemple, les lois qui reconnaissent la possibilité de l’euthanasie ou du suicide assisté sont parfois appelées “lois sur le droit de mourir dans la dignité” (“death with dignity acts”). L’idée que l’euthanasie ou le suicide assisté sont compatibles avec le respect de la dignité de la personne humaine est largement répandue. Face à ce constat, il faut réaffirmer avec force que la souffrance ne fait pas perdre à la personne malade la dignité qui lui est propre de manière intrinsèque et inaliénable, mais qu’elle peut devenir une occasion de renforcer les liens d’appartenance mutuelle et de prendre conscience de la valeur de chaque personne pour l’ensemble de l’humanité.Il est certain que la dignité de la personne malade dans un état critique ou terminal exige de chacun les efforts appropriés et nécessaires pour soulager ses souffrances par des soins palliatifs appropriés et en évitant tout acharnement thérapeutique ou toute intervention disproportionnée. Ces soins répondent au « devoir constant de comprendre les besoins du malade : besoins d’assistance, soulagement de la douleur, besoins émotionnels, affectifs et spirituels ». Mais un tel effort est tout à fait différent, distinct, et même contraire à la décision d’éliminer sa propre vie ou la vie d’autrui sous le poids de la souffrance. La vie humaine, même dans sa condition douloureuse, est porteuse d’une dignité qui doit toujours être respectée, qui ne peut être perdue et dont le respect reste inconditionnel. En effet, il n’y a pas de conditions sans lesquelles la vie humaine cesse d’être digne et peut donc être supprimée : « la vie a la même dignité et la même valeur pour tous : le respect de la vie de l’autre est le même que celui que l’on doit à sa propre existence ». Aider la personne suicidaire à mettre fin à ses jours est donc une atteinte objective à la dignité de la personne qui le demande, même s’il s’agit de réaliser son souhait : « nous devons accompagner les personnes jusqu’à la mort, mais ne pas la provoquer ni favoriser aucune forme de suicide. Je rappelle que le droit aux soins et aux traitements pour tous doit toujours être prioritaire, afin que les plus faibles, notamment les personnes âgées et les malades, ne soient jamais écartés. En effet, la vie est un droit, non la mort, celle-ci doit être accueillie, non administrée. Et ce principe éthique concerne tout le monde, pas seulement les chrétiens ou les croyants ». Comme cela a déjà été dit, la dignité de chaque personne, même faible ou souffrante, implique la dignité de tous. »

Lire la Suite →
Exemple

Aux parents des écoliers, collégiens et lycéens :

La chance d’un cours de religion dans les écoles, collèges et lycées d’Alsace.

Madame, Monsieur,

En Alsace un cours de religion est proposé dans l’emploi du temps des élèves. Ce cours ouvert à tous permet d’acquérir une solide culture générale sur la religion chrétienne et sur les autres religions. Il offre un espace de dialogue et d’échange unique dans leur scolarité. 

En ce sens, il est différent et complémentaire de la rencontre de catéchèse qui se déroule en paroisse, et qui elle, permet au croyant de cheminer dans la foi en se préparant grâce aux sacrements de vie chrétienne dans les paroisses et les mouvements.

Les élèves reçoivent à l’école, au collège, au lycée, des éléments essentiels pour leur permettre de se forger leurs propres opinions, mais aussi d’acquérir des notions pour pouvoir se situer face aux informations qu’ils peuvent glaner sur les réseaux sociaux, entendre à la télévision ou à la radio, dans les conversations entre pairs.

A la fin de leur scolarité, ils ont ainsi acquis des connaissances sur les mythes, les rites, les coutumes, les fêtes, les personnages bibliques et de l’histoire de l’Eglise, sur les grandes traditions religieuses, les symboles, … De plus, le programme du cours de religion permet de faire des liens avec d’autres disciplines comme le français, l’histoire, la géographie, les sciences de la vie et de la terre, …

Selon les établissements et la catégorie d’élèves inscrits, le cours se décline sous différentes modalités pour tenir compte des leurs besoins et attentes. Les heures de religion sont assurées par des intervenants à l’école, et des professeurs au collège et lycée, mandatés pour cette discipline et qui suivent une formation initiale et continue. Ils suivent un programme officiel. Nous recrutons chaque année des candidats à ce métier. Peut-être pourriez-vous être vous-même intéressé ?

Nous vous invitons à permettre à votre enfant, à votre jeune, de profiter de cette heure hebdomadaire inscrite dans l’emploi du temps et qui n’est donc pas une heure supplémentaire ou une option.

Au moment de l’inscription en classe de CP, de 6ème et de 2de il est donc possible de réaliser cette inscription, mais également tout au long de la scolarité ! Si le cours n’est pas proposé, vous pouvez en faire la demande auprès des chefs d’établissements qui doivent obligatoirement l’organiser dans les établissements scolaires d’Alsace.

Dans la joie de participer à l’éducation de la jeunesse d’Alsace, 

Très cordialement, 

L’équipe du Service de l’Enseignement de la Religion à l’école publique

Site internet :  ERE.ALSACE

Lire la Suite →
Exemple

Le retable de la Sainte Cène

Chères paroissiennes, chers paroissiens

Comme vous avez pu le constater depuis la Semaine Sainte, notre magnifique retable de la Sainte Cène a retrouvé tout son lustre d’antan.  Je vous encourage à vous en approcher au plus près afin de voir la splendeur du travail de Théodore KLEM et de vous recueillir devant ce tableau qui préfigure l’Eucharistie que nous célébrons depuis 2000 ans.

Je tiens surtout à vous remercier toutes et tous pour votre soutien et en particulier les nombreux donateurs qui ont contribué financièrement, de permettre à Stéphane Linder de mener à bien cette restauration.

Grâce à vous, nous continuerons à redonner une nouvelle vie aux belles œuvres d’art qui ornent notre église.  C’est ainsi que le Conseil de Fabrique a pris la décision de rénover l’imposant retable de la Vierge situé dans la Chapelle du Rosaire.

Vous trouverez ci-dessous en quelques images, un résumé des étapes de la restauration et vous pourrez ainsi en apprécier la qualité.

Merci à toutes et à tous !

Philippe Wespiser,

Président du Conseil de Fabrique Saint-Étienne.


  • Pèlerinage paroissial à Thierenbach le 8 juin 2024
    Chers paroissiens, Le 8 juin prochain nous vivrons ensemble une journée de pèlerinage à Notre Dame de Thierenbach. Péleriner, c’est l’œuvre de notre vie : cheminer ensemble à la suite du Christ. Avec toute l’équipe d’animation pastorale nous souhaitons véritablement […]
  • Action solidaire au Jardin Miquey : une « journée estime de soi »!
    Le samedi 11 mai dernier, de 10H30 à 16H30, une « journée estime de soi » était organisée au jardin Miquey, par l’association Jardin Miquey ! Une trentaine de personnes en situation difficile a bénéficié d’un moment privilégié pour prendre soin d’elles-mêmes, […]
  • Donne-nous ton Esprit-Saint !
    Le samedi 18 mai, veille de la Pentecôte, demandons l’Esprit Saint !à l’occasion de la veillée de prière au Sacré-Cœur de 20h à 22h. Chers paroissiens, Parmi toutes les fêtes chrétiennes, certaines sont davantage des fêtes, et la liturgie aime à […]
  • Journées du Sacré-Cœur
    Les journées du Sacré-Cœur accueillent les enfants du CP au CM2 du 1er au 5 juillet au parc Miquey. Au programme : bricolage, jeux, sport, prière… a la découverte des traditions alsaciennes.
  • Propositions d’été pour la jeunesse
Lire la Suite →
Exemple

Le temps de Pâques, le temps de la Joie !

Chers paroissiens,

Voici que s’ouvre devant nous le Temps Pascal, et force est de constater que nous sommes parfois plus inventifs pour vivre le Carême que le Temps de la Résurrection : le jeûne, l’aumône et la prière, laissent parfois place aux seules indigestions de chocolats. Voici quelques petits conseils pour bien vivre ce temps béni de Pâques. 

Le Temps Pascal étant le temps de la résurrection, l’axe le plus important devra certainement être notre manière de vivre le jour consacré à la résurrection, à savoir le dimanche.  

« Voici le jour que fit le Seigneur, qu’il soit pour nous jour de fête et de joie ! » Ps117 

Sanctifier le dimanche ne se limite pas à la simple participation de la messe, mais doit s’étendre à toutes nos relations. Aussi pouvons-nous porter une attention particulière à la convivialité : inviter des amis ou de la famille à manger, prendre un temps de jeux, aller se promener en famille… les tables ouvertes et les balades du curé ont d’ailleurs pour but de nous aider à sanctifier de façon conviviale le dimanche.

« Le Seigneur de l’Univers préparera pour tous les peuples, sur sa montagne, un festin de viandes grasses et de vins capiteux. » Is 25,6

Une image récurrente dans la Bible pour parler du ciel, est le banquet.  Soigner nos menus, prendre le temps de préparer le repas dominical est une manière très biblique, de fêter la résurrection et d’anticiper le ciel. Toutes les grandes fêtes de notre vie humaine sont honorées d’un banquet ; la grande fête de la semaine doit être honorée d’un repas soigné : menu, décoration…

« Vite, apportez le plus beau vêtement pour l’habiller, mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds, allez chercher le veau gras, tuez-le, mangeons et festoyons, car mon fils que voilà était mort, et il est revenu à la vie » Lc15, 22
Enfin, la façon peut-être la plus typique de marquer le dimanche, et pourtant la plus abandonnée est dans le soin porté à notre tenue vestimentaire.  « S’endimancher » disait-on autrefois, littéralement « se revêtir du dimanche », St Paul disait « revêtez-vous du Seigneur Jésus Christ » Rm13,14. S’il est certain que ce qui compte par-dessus tout, est l’état de notre cœur, il n’en est pas moins vrai que notre tenue vestimentaire traduit généralement l’importance que l’on donne à un événement : personne ne viendrait à son mariage en maillot de bain ou en tenue de foot. Qu’en est-il de notre rencontre communautaire avec Jésus ressuscité ?

Chers paroissiens, je souhaite que ce temps, soit pour tous un temps de fête et de convivialité. Que l’on puisse lire sur nos visages et sur nos tenues, la joie de fêter Jésus ressuscité.

Bon Temps Pascal à tous !

don Armand d’Harcourt, vicaire


  • Pèlerinage paroissial à Thierenbach le 8 juin 2024
    Chers paroissiens, Le 8 juin prochain nous vivrons ensemble une journée de pèlerinage à Notre Dame de Thierenbach. Péleriner, c’est l’œuvre de notre vie : cheminer ensemble à la suite du Christ. Avec toute l’équipe d’animation pastorale nous souhaitons véritablement […]
  • Action solidaire au Jardin Miquey : une « journée estime de soi »!
    Le samedi 11 mai dernier, de 10H30 à 16H30, une « journée estime de soi » était organisée au jardin Miquey, par l’association Jardin Miquey ! Une trentaine de personnes en situation difficile a bénéficié d’un moment privilégié pour prendre soin d’elles-mêmes, […]
  • Donne-nous ton Esprit-Saint !
    Le samedi 18 mai, veille de la Pentecôte, demandons l’Esprit Saint !à l’occasion de la veillée de prière au Sacré-Cœur de 20h à 22h. Chers paroissiens, Parmi toutes les fêtes chrétiennes, certaines sont davantage des fêtes, et la liturgie aime à […]
  • Journées du Sacré-Cœur
    Les journées du Sacré-Cœur accueillent les enfants du CP au CM2 du 1er au 5 juillet au parc Miquey. Au programme : bricolage, jeux, sport, prière… a la découverte des traditions alsaciennes.
  • Propositions d’été pour la jeunesse
Lire la Suite →