Edito

archive

Accueil Tag : Edito

Exemple

Action de grâce

Chers paroissiens,

Voilà que depuis plusieurs jours l’été s’installe… même quand la pluie s’invite à la fête paroissiale ! 

Pour chacun d’entre nous, cette période estivale peut être vécue comme un passage, une étape essentielle offrant enfin l’occasion de s’arrêter, de regarder en arrière et devant soi, afin de mieux repartir dans la vie quotidienne.

Quand je m’arrête ainsi, et que je regarde notre histoire commune, je rends grâce à Dieu. Et aujourd’hui, je voudrais rendre grâce avec vous en mettant des mots sur la joie qui habite notre communauté.

Joie de voir que beaucoup d’entre nous ont trouvé leur place dans la paroisse, et ont porté du fruit. 

Joie de voir tant de nouveaux visages rejoindre la communauté, 

Joie de constater les liens qui se tissent jour après jour, sur nos parvis ou lors des diverses activités, se prolongeant au-delà et s’enracinant dans la prière, en particulier celle de l’adoration.

Joie, au fond, de voir se dessiner l’œuvre de Dieu dans les cœurs ! 

Nous sommes tellement redevables envers tous ceux qui nous ont précédés en ces lieux, prêtres et laïcs, gardiens inventifs d’un patrimoine et passeurs fidèles d’une foi et d’un esprit qui nous rassemble encore. Nous marchons dans leur pas ! 

Merci à tous ceux qui ont œuvré, à tous ceux qui œuvrent encore, à tous ceux qui prendront leur suite. Merci en particulier aux Conseils de Fabrique, celui de l’église Saint-Étienne et celui du Sacré-Cœur, ainsi qu’à l’Équipe d’Animation Pastorale, qui concourent de manière particulière au déploiement de la vie paroissiale.

Je voudrais de façon toute particulière remercier ici ceux qui vont laisser leur place cette année dans le Conseil de Fabrique du Sacré Coeur : Pierre-Yves Chanteret, pour son service fidèle pendant 18 années, ces dernières années en tant qu’économe,  Philippe Jaboulay pour son dévouement depuis 11 ans, et Pascale Leroi, présidente de ce même conseil, pour son service consciencieux et efficace pendant plus de 8 années.

Merci à tous les bénévoles, impliqués d’une façon ou d’une autre dans la vie de notre communauté, merci enfin à vous tous pour votre prière, votre fidélité, votre joie, soyez toujours les bienvenus dans la vigne du Seigneur !

Fraternellement

Don Pascal Boulic, curé



Nos dernières publications

  • Pèlerinage au Mont Saint-Odile le 28 août 2024
    Chaque année des membres des communautés paroissiales de Mulhouse et environs se rendent pour une semaine au Mont Sainte-Odile pour assurer l’adoration perpétuelle. Dans ce contexte une journée de pèlerinage est organisée le Mercredi 28 août […]
  • Action de grâce
    Chers paroissiens, Voilà que depuis plusieurs jours l’été s’installe… même quand la pluie s’invite à la fête paroissiale !  Pour chacun d’entre nous, cette période estivale peut être vécue comme un passage, une étape essentielle offrant […]
  • Dieu en vacances : 10 attentions !
    Chers paroissiens, En cette veille de départ en vacances pour certains, je vous soumets cette liste qui vous permettra de passer un bel et sain été. 1. Faire ses valises. Dieu s’y trouve-t-il ? Une bible, […]
  • Catéchisme et aumônerie : les inscriptions sont ouvertes
    Retrouvez toutes nos propositions pour les enfants. Toutes les informations sur l’aumônerie des collégiens-lycéens…
  • La solitude
    Chers paroissiens, Il suffit d’effectuer une recherche internet sur le mot « solitude » pour se rendre compte qu’il est synonyme d’isolement, de pathologie ou de malédiction. Par ailleurs, les titres des magazines de psychologie (« […]
Lire la Suite →
Exemple

Dieu en vacances : 10 attentions !

Chers paroissiens,

En cette veille de départ en vacances pour certains, je vous soumets cette

liste qui vous permettra de passer un bel et sain été.

1. Faire ses valises. Dieu s’y trouve-t-il ? Une bible, une vie de saint ou un petit ouvrage de spiritualité, ou ces signes qui aident à franchir l’invisible : un chapelet, une image avec une prière que j’aime…

2. S’organiser. Ne manquer la messe dominicale sous aucun prétexte ! Pas de faux-semblant : si pendant les vacances je n’ai pas de temps pour cette priorité, c’est que le temps n’est qu’un prétexte.

3. Surveiller la météo. La programmation essentielle devra se caler sur le climat de la charité. Sans cette météo de la charité, les vacances ne seront qu’égoïsme camouflé en détente : rien qui épanouisse.

4. Anticiper l’itinéraire. Ma route, c’est mon lien avec Dieu. Ça ne s’improvise pas, ni ne se confie aveuglément au GPS. Les modifications du chemin sont des bonnes nouvelles si elles ne perdent pas cette boussole.

5. Cultiver l’art des pauses. Des moments pour Dieu seul : les vacances sont comme un long dimanche, un étalement du repos dominical et donc une anticipation du repos éternel. Alors, posons des actes concrets de repos en Dieu.

6. Fuir ce qui m’éparpille. Choisir ce qui m’unifie. Éviter avec courage les situations ambiguës, les promiscuités malsaines, les états seconds… Ce que je n’assumerai pas à la rentrée n’est bon pour personne.

7. Choisir le beau. Contempler : sans contact avec la beauté, l’homme s’aigrit. Dans la nature, dans l’art, chez les humains… faire l’expérience de l’émerveillement.

8. Témoigner simplement. Pourquoi pas ? En vacances, on ne se contente pas de “rester” chrétien. En le vivant pleinement, on peut le proposer aux autres.

9. Servir : En vacances, on aime facilement se faire servir. On oublie trop vite qu’« il y a plus de joie à donner qu’à recevoir ».

10. Se réjouir : Loin de l’idéal mondain d’une oisiveté égocentrée, le chrétien sera joyeux d’avoir pris Dieu en vacances. Il peut se réjouir en tout parce que sa joie est d’abord en Dieu. La joie intérieure et rayonnante est le fruit précieux de vacances « réussies ».

Belles vacances à tous!

Fraternellement

Don Pascal Boulic, curé



Nos dernières publications

  • Pèlerinage au Mont Saint-Odile le 28 août 2024
    Chaque année des membres des communautés paroissiales de Mulhouse et environs se rendent pour une semaine au Mont Sainte-Odile pour assurer l’adoration perpétuelle. Dans ce contexte une journée de pèlerinage est organisée le Mercredi 28 août […]
  • Action de grâce
    Chers paroissiens, Voilà que depuis plusieurs jours l’été s’installe… même quand la pluie s’invite à la fête paroissiale !  Pour chacun d’entre nous, cette période estivale peut être vécue comme un passage, une étape essentielle offrant […]
  • Dieu en vacances : 10 attentions !
    Chers paroissiens, En cette veille de départ en vacances pour certains, je vous soumets cette liste qui vous permettra de passer un bel et sain été. 1. Faire ses valises. Dieu s’y trouve-t-il ? Une bible, […]
  • Catéchisme et aumônerie : les inscriptions sont ouvertes
    Retrouvez toutes nos propositions pour les enfants. Toutes les informations sur l’aumônerie des collégiens-lycéens…
  • La solitude
    Chers paroissiens, Il suffit d’effectuer une recherche internet sur le mot « solitude » pour se rendre compte qu’il est synonyme d’isolement, de pathologie ou de malédiction. Par ailleurs, les titres des magazines de psychologie (« […]
Lire la Suite →
Exemple

La solitude

Chers paroissiens,

Il suffit d’effectuer une recherche internet sur le mot « solitude » pour se rendre compte qu’il est synonyme d’isolement, de pathologie ou de malédiction.

Par ailleurs, les titres des magazines de psychologie (« sortir de la solitude », « 6 habitudes pour lutter contre la solitude »), la multiplication des émissions nocturnes de libre antenne à la radio, l’engouement pour les réseaux sociaux et les amitiés virtuelles, la forte augmentation de la fréquentation des sites de rencontres, la place parfois excessive des animaux de compagnie…, tous ces phénomènes manifestent que nos contemporains se sentent seuls, de plus en plus seuls. Et ni la science, ni le progrès technique, ni le confort ne parviennent à guérir l’homme moderne de cette angoisse d’enfant face à la précarité de l’existence.

Il est vrai que la vie, avec ses épreuves, nous dévoile progressivement notre solitude métaphysique. Comme le chantait Fabienne Thibeault, « au bout du compte, on se rend compte qu’on est toujours tout seul au monde ». Mais c’est surtout la mort qui nous rappelle que nous sommes seuls. Seuls parce que les personnes qui nous sont chères, pour et par lesquels nous sommes, disparaissent en emportant avec elles une part de notre être. Seuls aussi parce qu’à priori, personne ne peut mourir avec moi ou pour moi…. Enfin l’enfer apparaît comme l’ultime désespoir parce qu’il correspond à la solitude absolue, glaciale, totale.

Si la Parole de Dieu présente, pour une part, la solitude comme un mal (« Il n’est pas bon que l’homme soit seul »), elle manifeste aussi qu’elle est une condition essentielle de la rencontre avec Dieu. Ainsi Moïse demeure seul avec Yahvé pendant quarante jours sur le Sinaï. De même, Elie expérimente le silence de la traversée du désert avant d’entendre la voix du Seigneur sur le mont Horeb, dans le souffle d’une brise légère. Et Jean Baptiste aussi exerce son ministère prophétique loin des places publiques et des villages, dans le désert. Enfin l’Évangile témoigne que Jésus lui-même se retire très fréquemment à l’écart pour prier son Père, avec lequel il est dans une relation de profonde intimité : « Le Père est en moi et moi dans le Père ».

Finalement, par la Révélation chrétienne, notre angoisse de la solitude est surmontée par la présence d’un être aimant, par la présence fidèle de Dieu (« Je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin des temps »). Et cette communion nous met en relation avec toute l’Église (au Ciel, en Purgatoire ou sur terre) et avec l’humanité souffrante. Non, nous ne sommes pas seuls ! Et cela même dans la mort, puisque le Fils de Dieu en a franchi les portes pour entrer dans l’abîme de notre déréliction. Comme l’écrivait Joseph Ratzinger, « la porte de la mort est ouverte depuis que dans la mort habite la vie, c’est-à-dire l’amour ».

Bon dimanche !

Fraternellement

Don Pascal Boulic, curé



Nos dernières publications

  • Pèlerinage au Mont Saint-Odile le 28 août 2024
    Chaque année des membres des communautés paroissiales de Mulhouse et environs se rendent pour une semaine au Mont Sainte-Odile pour assurer l’adoration perpétuelle. Dans ce contexte une journée de pèlerinage est organisée le Mercredi 28 août […]
  • Action de grâce
    Chers paroissiens, Voilà que depuis plusieurs jours l’été s’installe… même quand la pluie s’invite à la fête paroissiale !  Pour chacun d’entre nous, cette période estivale peut être vécue comme un passage, une étape essentielle offrant […]
  • Dieu en vacances : 10 attentions !
    Chers paroissiens, En cette veille de départ en vacances pour certains, je vous soumets cette liste qui vous permettra de passer un bel et sain été. 1. Faire ses valises. Dieu s’y trouve-t-il ? Une bible, […]
  • Catéchisme et aumônerie : les inscriptions sont ouvertes
    Retrouvez toutes nos propositions pour les enfants. Toutes les informations sur l’aumônerie des collégiens-lycéens…
  • La solitude
    Chers paroissiens, Il suffit d’effectuer une recherche internet sur le mot « solitude » pour se rendre compte qu’il est synonyme d’isolement, de pathologie ou de malédiction. Par ailleurs, les titres des magazines de psychologie (« […]
Lire la Suite →
Exemple

La vie est un droit, non la mort !

Chers paroissiens,

Je voudrais vous partager quelques paroles du Pape François extraites de son audience générale du 9 février 2022 qui nous éclairent dans les débats actuels concernant les propositions de lois sur l’euthanasie et le suicide assisté.

« Deux considérations s’imposent à nous, chrétiens. La première est que nous ne pouvons pas éviter la mort, et c’est précisément pour cette raison que, après avoir fait tout ce qui est humainement possible pour guérir la personne malade, il est immoral de s’engager dans l’acharnement thérapeutique (cf. Catéchisme de l’Église catholique, n. 2278). Cette phrase du peuple fidèle de Dieu, des gens simples : « Laisse-le mourir en paix », « aide-le à mourir en paix » : quelle sagesse !

La deuxième considération concerne la qualité de la mort elle-même, la qualité de la douleur, de la souffrance. En effet, nous devons être reconnaissants pour toute l’aide que la médecine s’efforce d’apporter, afin que, grâce aux « soins palliatifs », toute personne qui s’apprête à vivre la dernière partie de sa vie puisse le faire de la manière la plus humaine possible. 

Cependant, il faut se garder de confondre cette aide avec des dérives inacceptables qui portent à tuer. Nous devons accompagner les personnes jusqu’à la mort, mais ne pas la provoquer ni favoriser aucune forme de suicide. Je rappelle que le droit aux soins et aux traitements pour tous doit toujours être prioritaire, afin que les plus faibles, notamment les personnes âgées et les malades, ne soient jamais écartés. En effet, La vie est un droit, non la mort, celle-ci doit être accueillie, non administrée. Et ce principe éthique concerne tout le monde, pas seulement les chrétiens ou les croyants. Mais je voudrais souligner ici un problème social mais réel. Cette « planification » – je ne sais pas si c’est le mot qui convient – mais l’accélération de la mort des personnes âgées. Nous constatons souvent, dans une certaine classe sociale, que les personnes âgées, parce qu’elles n’ont pas les moyens, reçoivent moins de médicaments par rapport à ce dont ils auraient besoin, et c’est inhumain : cela ce n’est pas les aider, cela c’est les pousser plus rapidement vers la mort. Et cela n’est ni humain ni chrétien. Il faut prendre soin des personnes âgées comme d’un trésor de l’humanité : elles sont notre sagesse. Et si elles ne parlent pas, et si elles sont dénuées de sens, mais elles sont le symbole de la sagesse humaine. Ce sont ceux qui nous ont précédés et qui nous ont laissé tant de belles choses, tant de souvenirs, tant de sagesse. S’il vous plaît, n’isolez pas les personnes âgées, ne précipitez pas la mort des personnes âgées.
Caresser une personne âgée c’est la même espérance que caresser un enfant, car le début de la vie et la fin sont toujours un mystère, un mystère qu’il faut respecter, accompagner, soigner. Aimer. »

Bon dimanche !

Fraternellement

Don Pascal Boulic, curé



Nos dernières publications

  • Pèlerinage au Mont Saint-Odile le 28 août 2024
    Chaque année des membres des communautés paroissiales de Mulhouse et environs se rendent pour une semaine au Mont Sainte-Odile pour assurer l’adoration perpétuelle. Dans ce contexte une journée de pèlerinage est organisée le Mercredi 28 août […]
  • Action de grâce
    Chers paroissiens, Voilà que depuis plusieurs jours l’été s’installe… même quand la pluie s’invite à la fête paroissiale !  Pour chacun d’entre nous, cette période estivale peut être vécue comme un passage, une étape essentielle offrant […]
  • Dieu en vacances : 10 attentions !
    Chers paroissiens, En cette veille de départ en vacances pour certains, je vous soumets cette liste qui vous permettra de passer un bel et sain été. 1. Faire ses valises. Dieu s’y trouve-t-il ? Une bible, […]
  • Catéchisme et aumônerie : les inscriptions sont ouvertes
    Retrouvez toutes nos propositions pour les enfants. Toutes les informations sur l’aumônerie des collégiens-lycéens…
  • La solitude
    Chers paroissiens, Il suffit d’effectuer une recherche internet sur le mot « solitude » pour se rendre compte qu’il est synonyme d’isolement, de pathologie ou de malédiction. Par ailleurs, les titres des magazines de psychologie (« […]
Lire la Suite →
Exemple

Mois de juin, mois du Sacré-Cœur !

Chers paroissiens,

Chaque année, le calendrier de l’Église nous invite à nous tourner vers différents mystères de notre foi : après le mois de mai, dédié à Marie, voici le mois de juin, dédié au Cœur Sacré de Jésus. Celui-ci sera en particulier fêté le vendredi 7 juin prochain. Il y a de l’humilité à suivre ces invitations toutes simples de l’Église, qui nous rassemblent dans la prière et nourrissent notre vie spirituelle.

Un héritage de notre histoire. Si c’est au Moyen-Âge que la prière au Cœur du Christ apparaît pour la première fois, celle-ci s’est surtout développée au XVIIème s., suite aux apparitions à Sainte Marguerite-Marie Alacoque, à Paray-le-Monial : le Christ lui montre son Cœur. Par la suite, se développent les prières de consécration au Sacré-Cœur ; un peu plus tard, au XIXème s., à la demande des évêques français, Pie IX instaure la fête du Sacré-Cœur pour toute l’Église et donne sa bénédiction au projet de construction de la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre.

Pourquoi entrer dans cette prière. Le Sacré-Cœur, ou Cœur Sacré de Jésus, est comme un grand porche pour entrer dans la maison du Bon Dieu et prendre conscience de son amour. Il se pourrait bien qu’on soit parfois un peu étranger à « l’amour du Bon Dieu », ou qu’il nous paraisse lointain. Mais voilà, Dieu s’est fait homme, nous dévoilant son amour sous des traits humains : le Christ, vrai Dieu, aime avec un cœur d’homme, des sentiments, des émotions d’homme. On le voit dans l’évangile : Il pleure la mort de Lazare, Il est saisi de compassion devant la détresse humaine, et par-dessus tout, Il rayonne d’une bonté extraordinaire. À travers son cœur humain, c’est la bonté même de Dieu qui est révélée. Le Sacré-Cœur, donc, c’est l’amour de Dieu contenu dans un cœur de chair ; c’est l’amour de Dieu débordant du cœur charnel du Christ ! Et ce Cœur-là nous parle doublement :
– d’une part, Il nous révèle dans un langage humain la grandeur de l’amour bouleversant de Dieu ; c’est l’expérience que fait saint Paul lorsqu’il s’écrie  « l’amour du Christ nous saisit quand nous pensons qu’un seul est mort pour tous » (2 Co 5,14)

– d’autre part, Il nous parle de notre propre cœur : nous sommes faits pour aimer de ce même amour.

En ce mois de juin, mettons donc sur nos lèvres ces prières* qui nous font contempler le cœur de Jésus, pour que nos cœurs, à la fin, lui ressemblent un peu plus.

Fraternellement, don Vianney


Pour prier le Sacré-Cœur

Les litanies du Sacré-Cœur

« Seigneur, ayez pitié de nous
Ô Christ, ayez pitié de nous
Seigneur, ayez pitié de nous

Jésus-Christ, écoutez-nous
Jésus-Christ, exaucez-nous
Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Dieu le fils, rédempteur du monde, ayez pitié de nous

Cœur de Jésus, fils du père éternel, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, formé par le Saint-Esprit dans le sein de la vierge Marie, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, uni substantiellement au verbe de Dieu, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, souveraine majesté, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, temple saint du Seigneur, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, tabernacle du très-haut, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, maison de Dieu et porte du ciel, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, fournaise ardente de charité, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, sanctuaire de la justice et de l’amour, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, plein d’amour et de bonté, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, abîme de toutes les vertus, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, très digne de toutes louanges, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, roi et centre de tous les cœurs, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, dans lequel sont tous les trésors de la sagesse et de la science, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, dans lequel réside toute la plénitude de la divinité, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, objet de complaisance du père céleste, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, le désiré des collines éternelles, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, patient et très miséricordieux, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, libéral pour tous ceux qui vous invoquent, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, source de vie et de sainteté, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, propitiation pour nos péchés, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, rassasié d’opprobres, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, broyé à cause de nos péchés, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, obéissant jusqu’à la mort, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, percé de la lance, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, source de toute consolation, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, notre vie et notre résurrection, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, notre paix et notre réconciliation, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, victime des pécheurs, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, salut de ceux qui espèrent en vous, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, espérance de ceux qui meurent dans votre amour, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, délices de tous les saints, ayez pitié de nous

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous

V. Jésus, doux et humble de cœur.

R. Rendez-nous un cœur semblable au vôtre.

Prions : Dieu éternel et tout-puissant, jetez les yeux sur le cœur de votre fils bien-aimé : soyez attentif aux louanges et aux satisfactions qu’il vous rend au nom des pécheurs. Apaisé par ces divins hommages, pardonnez à ceux qui implorent votre miséricorde au nom de ce même Jésus-Christ, votre fils, qui vit et règne avec vous, en l’unité du Saint-Esprit, dans les siècles des siècles. Amen. »


Rejoindre une neuvaine au Sacré-Cœur

Neuvaine au Sacré-Coeur de Jésus : Rendre amour pour amour sur Hozana


Nos dernières publications

  • Pèlerinage au Mont Saint-Odile le 28 août 2024
    Chaque année des membres des communautés paroissiales de Mulhouse et environs se rendent pour une semaine au Mont Sainte-Odile pour assurer l’adoration perpétuelle. Dans ce contexte une journée de pèlerinage est organisée le Mercredi 28 août […]
  • Action de grâce
    Chers paroissiens, Voilà que depuis plusieurs jours l’été s’installe… même quand la pluie s’invite à la fête paroissiale !  Pour chacun d’entre nous, cette période estivale peut être vécue comme un passage, une étape essentielle offrant […]
  • Dieu en vacances : 10 attentions !
    Chers paroissiens, En cette veille de départ en vacances pour certains, je vous soumets cette liste qui vous permettra de passer un bel et sain été. 1. Faire ses valises. Dieu s’y trouve-t-il ? Une bible, […]
  • Catéchisme et aumônerie : les inscriptions sont ouvertes
    Retrouvez toutes nos propositions pour les enfants. Toutes les informations sur l’aumônerie des collégiens-lycéens…
  • La solitude
    Chers paroissiens, Il suffit d’effectuer une recherche internet sur le mot « solitude » pour se rendre compte qu’il est synonyme d’isolement, de pathologie ou de malédiction. Par ailleurs, les titres des magazines de psychologie (« […]
Lire la Suite →
Exemple

Offrir une messe

Chers paroissiens,

Depuis quelques années, durant l’offertoire nous disons au prêtre cette phrase complexe mais d’une grande profondeur : « Que le Seigneur reçoive de vos mains ce sacrifice à la louange et à la gloire de son nom, pour notre bien et celui de toute l’Église. » L’unique sacrifice du Christ est offert à nouveau à chaque messe par les mains du prêtre. Et il peut l’être pour une intention particulière. Offrir une messe peut être fait :

  • A la gloire de son nom : Le mot « eucharistie » signifie « action de grâce ».La messe est un moyen concret pour remercier le Seigneur, lui rendre gloire pour un évènement heureux : anniversaire de mariage ou de naissance, grâce reçue….
  • Pour notre Bien : La messe est aussi le lieu de l’intercession pour nous les vivants : c’est une manière de confier à l’amour infini du Christ ceux qui nous sont chers et qui ont besoin d’un soutien privilégié dans une difficulté, la souffrance, la maladie, un examen, une décision à prendre…
  • Et celui de toute l’Église : L’Église englobe aussi ceux qui nous ont précédés sur la terre. Comme Juda Maccabée dans l’Ancien Testament 2Mac 12, 43, nous pouvons faire cette offrande pour nos défunts. C’est un acte de foi et d’espérance où nous demandons à Dieu de les accueillir auprès de Lui, dans sa lumière. C’est aussi une façon de conserver bien vivante la mémoire de nos proches de rester unis à eux.

Concrètement si nous souhaitons faire célébrer une messe, il suffit de remplir le papier au fond de l’église « Offrir une messe » et de le déposer au secrétariat ou à la quête avec notre offrande. La messe n’a pas de prix car elle est le sacrifice du Christ. Mais pour s’y associer de façon concrète il est d’usage de faire une offrande qui est fixée à titre indicatif à 18€ (180€ la neuvaine). L’offrande est reversée intégralement à notre paroisse sauf 2€ pour aider les prêtres des diocèses en difficultés.

Offrir une messe est une façon de nous associer spirituellement et matériellement au sacrifice du Seigneur.

don Armand d’Harcourt, vicaire


Nos dernières publications

  • Pèlerinage au Mont Saint-Odile le 28 août 2024
    Chaque année des membres des communautés paroissiales de Mulhouse et environs se rendent pour une semaine au Mont Sainte-Odile pour assurer l’adoration perpétuelle. Dans ce contexte une journée de pèlerinage est organisée le Mercredi 28 août […]
  • Action de grâce
    Chers paroissiens, Voilà que depuis plusieurs jours l’été s’installe… même quand la pluie s’invite à la fête paroissiale !  Pour chacun d’entre nous, cette période estivale peut être vécue comme un passage, une étape essentielle offrant […]
  • Dieu en vacances : 10 attentions !
    Chers paroissiens, En cette veille de départ en vacances pour certains, je vous soumets cette liste qui vous permettra de passer un bel et sain été. 1. Faire ses valises. Dieu s’y trouve-t-il ? Une bible, […]
  • Catéchisme et aumônerie : les inscriptions sont ouvertes
    Retrouvez toutes nos propositions pour les enfants. Toutes les informations sur l’aumônerie des collégiens-lycéens…
  • La solitude
    Chers paroissiens, Il suffit d’effectuer une recherche internet sur le mot « solitude » pour se rendre compte qu’il est synonyme d’isolement, de pathologie ou de malédiction. Par ailleurs, les titres des magazines de psychologie (« […]
Lire la Suite →
Exemple

Chers paroissiens,

Le 8 juin prochain nous vivrons ensemble une journée de pèlerinage à Notre Dame de Thierenbach. Péleriner, c’est l’œuvre de notre vie : cheminer ensemble à la suite du Christ. Avec toute l’équipe d’animation pastorale nous souhaitons véritablement que cette journée soit à la fois un temps de convivialité pour notre communauté et un temps de grâce.

Un temps fraternel tout d’abord, pour apprendre à mieux nous connaitre, pour tisser de nouvelles relations. L’occasion de nous voir plus tranquillement que dans la précipitation des sorties de messe. Notre paroisse pourra prétendre au nom de « communauté » si nous tissons de vrais liens, si nous savons mettre des noms sur nos visages.

Mais les lieux de pèlerinage sont surtout des lieux de grâces, car des générations de pèlerins s’y succèdent pour prier. A Thierenbach depuis 9 siècles les pèlerins se rendent pour déposer leurs joies et leurs peines. Par cette journée nous souhaitons nous tourner tous ensemble vers Marie pour notre Paroisse, afin qu’elle réponde toujours aux seules exigences de l’Évangile. Qu’elle soit une communauté accueillante à tous. Par cette démarche nous voulons prier les uns avec les autres mais aussi les uns pour les autres.

Pour les transports, je vous propose d’y aller par vos propres moyens ou de réserver une place de bus, départ à 9h30 de l’église Saint-Étienne. Nous mettons à disposition un bus de 50 places, moyennant 5€ par personne. La réservation de la place se fait auprès du secrétariat du presbytère de Saint-Étienne ou en remplissant le formulaire.

Elle sera validée une fois le paiement effectué (au plus tard, le dimanche 19 mai 2024).

Chacun pourra apporter un pique-nique à partager pour le déjeuner.

Je vous souhaite à tous un très bon pèlerinage !

Don Pascal Boulic, curé


Nos dernières publications

  • Pèlerinage au Mont Saint-Odile le 28 août 2024
    Chaque année des membres des communautés paroissiales de Mulhouse et environs se rendent pour une semaine au Mont Sainte-Odile pour assurer l’adoration perpétuelle. Dans ce contexte une journée de pèlerinage est organisée le Mercredi 28 août […]
  • Action de grâce
    Chers paroissiens, Voilà que depuis plusieurs jours l’été s’installe… même quand la pluie s’invite à la fête paroissiale !  Pour chacun d’entre nous, cette période estivale peut être vécue comme un passage, une étape essentielle offrant […]
  • Dieu en vacances : 10 attentions !
    Chers paroissiens, En cette veille de départ en vacances pour certains, je vous soumets cette liste qui vous permettra de passer un bel et sain été. 1. Faire ses valises. Dieu s’y trouve-t-il ? Une bible, […]
  • Catéchisme et aumônerie : les inscriptions sont ouvertes
    Retrouvez toutes nos propositions pour les enfants. Toutes les informations sur l’aumônerie des collégiens-lycéens…
  • La solitude
    Chers paroissiens, Il suffit d’effectuer une recherche internet sur le mot « solitude » pour se rendre compte qu’il est synonyme d’isolement, de pathologie ou de malédiction. Par ailleurs, les titres des magazines de psychologie (« […]
Lire la Suite →
Exemple

Le samedi 18 mai, veille de la Pentecôte, demandons l’Esprit Saint !
à l’occasion de la veillée de prière au Sacré-Cœur de 20h à 22h.

Chers paroissiens,

Parmi toutes les fêtes chrétiennes, certaines sont davantage des fêtes, et la liturgie aime à surenchérir pour témoigner de cette hiérarchie de la joie ! Il existe en effet trois degrés de célébrations, bien connus de nos calendriers, que nous pouvons citer par ordre croissant : la mémoire, la fête, et la solennité, qui est le sommet de la fête. Si la célébration de Pâques est souvent appelée la « solennité des solennités », le jour de la Pentecôte, qui approche à grand pas, est une solennité de premier plan : ce jour-là, nous fêtons le jour où le Christ fit le don de l’Esprit Saint à son Église. Or, rien, dans notre vie chrétienne, ne se fait sans l’Esprit Saint : c’est Lui qui rend le Christ présent à la messe, c’est Lui qui agit en chaque Sacrement, c’est Lui seul qui peut inspirer la justesse de nos prières et la bonté de nos décisions. C’est en Lui que notre vie chrétienne trouve sa juste respiration !

La Pentecôte est le jour par excellence où le sacrement de la Confirmation, don de l’Esprit Saint, est donné à ceux qui s’y sont préparés. Ainsi le 19 mai prochain, à la messe de 10H30 à Saint-Etienne, une vingtaine de jeunes des soirées Acutis seront confirmés ; le même jour, à 15h, plusieurs adultes de nos paroisses le seront également, avec tous les confirmands adultes du diocèse, en l’église Saint Martin d’Erstein.

Voilà pourquoi nous vous invitons à venir demander tous ensemble le don de l’Esprit Saint, le 18 mai à 20h au Sacré-Cœur, à l’occasion d’une veillée de prière, qui sera accompagnée par les jeunes du groupe de louange Anastasis, et en présence des confirmands de nos paroisses. Ensemble, nous ferons monter vers le ciel une prière de louange, d’adoration et de supplication ; de nombreux prêtres seront présents pour donner le sacrement du pardon ; de cette manière, nous préparerons nos cœurs à recevoir le don de l’Esprit.

Au 18 mai !

don Vianney Colin, vicaire


Nos dernières publications

  • Pèlerinage au Mont Saint-Odile le 28 août 2024
    Chaque année des membres des communautés paroissiales de Mulhouse et environs se rendent pour une semaine au Mont Sainte-Odile pour assurer l’adoration perpétuelle. Dans ce contexte une journée de pèlerinage est organisée le Mercredi 28 août […]
  • Action de grâce
    Chers paroissiens, Voilà que depuis plusieurs jours l’été s’installe… même quand la pluie s’invite à la fête paroissiale !  Pour chacun d’entre nous, cette période estivale peut être vécue comme un passage, une étape essentielle offrant […]
  • Dieu en vacances : 10 attentions !
    Chers paroissiens, En cette veille de départ en vacances pour certains, je vous soumets cette liste qui vous permettra de passer un bel et sain été. 1. Faire ses valises. Dieu s’y trouve-t-il ? Une bible, […]
  • Catéchisme et aumônerie : les inscriptions sont ouvertes
    Retrouvez toutes nos propositions pour les enfants. Toutes les informations sur l’aumônerie des collégiens-lycéens…
  • La solitude
    Chers paroissiens, Il suffit d’effectuer une recherche internet sur le mot « solitude » pour se rendre compte qu’il est synonyme d’isolement, de pathologie ou de malédiction. Par ailleurs, les titres des magazines de psychologie (« […]
Lire la Suite →
Exemple

« Je dois vous avouer ma joie que la célébration de mon installation comme 107ème évêque de Strasbourg ait lieu en ce quatrième dimanche de Pâques qui est également le dimanche des vocations. Ce dimanche nous invite à nous remettre ensemble, dans la diversité de nos âges, de nos charismes et ministères, en présence de Celui qui nous appelle et ne cesse d’appeler. Les multiples témoignages des catéchumènes, jeunes et adultes, qui furent baptisés lors de la veillée Pascale ont rappelé, s’il en était besoin, l’actualité de cet appel ! Dieu appelle ! Il ne nous appelle pas d’abord à accomplir une mission aussi belle soit-elle il nous appelle à entrer dans une relation de confiance et d’amour qui transformera nos vies et fera de nous ses fils et ses filles. St Jean dans la deuxième lecture s’en émerveillait :

« Bien-aimés, voyez quel grand amour nous a donné le Père pour que nous soyons appelés enfants de Dieu-et nous le sommes ». La force transformatrice de l’amour divin, ce que nous appelons la conversion, transparaît dans les lettres de ceux et celles qui ont reçu le baptême lors de la veillée Pascale. Ils et elles se disent plus patient, plus à l’écoute, moins enclins à juger, voire à condamner. Tous ces témoignages ne peuvent que nous inviter à relire ce magnifique passage du chapitre 13 de l’épître aux Corinthiens où St Paul énonce les caractéristiques de l’amour que Dieu nous appelle à vivre. « L’amour dit-il prend patience, l’amour rend service, il ne jalouse pas, il ne s’enfle pas d’orgueil, il ne fait rien de laid, il n’entretient pas de rancune, il ne se réjouit pas de l’injustice mais il trouve sa joie dans la vérité »

Dieu appelle ! Même quand nous pensons n’avoir rien à lui donner ou à lui offrir, même quand nous pensons que nous n’en sommes pas dignes, Dieu nous appelle à entrer dans sa vie ! Son amour est gratuit et nul ne peut prétendre l’avoir mérité.

Dieu appelle. Son projet n’est pas que nous demeurions des individus isolés, séparés les uns des autres mais qu’ensemble, animés par notre foi au Christ, nous soyons l’Église de Jésus-Christ. Le concile Vatican II nous propose cette très belle définition de l’Église (L.G § 9) :

« L’ensemble de ceux qui regardent avec foi vers Jésus auteur du salut, principe d’unité et de paix, Dieu les a appelés, il en a fait l’Église pour qu’elle soit, aux yeux de tous et de chacun, le sacrement visible de cette unité salutaire ».

Pour que l’Église soit fidèle à sa mission, Dieu ne l’abandonne pas. Il lui fait don de ces ministres ordonnés que sont les diacres, les prêtres et les évêques. Merci à vous frères diacres de nous rappeler que tous sont appelés par Dieu, y compris ceux et celles qui souffrent ou qui vivent dans la précarité. Au-delà de l’action caritative, veillez à ce que notre Église puisse également entendre leur parole et s’en nourrir.

Frères prêtres, il y a quelques semaines de cela, lors de la messe chrismale, vous avez renouvelé vos promesses sacerdotales et exprimé votre volonté de vivre votre ministère avec joie, par amour du Christ et pour le service de son Église. Merci à vous pour tout ce que vous accomplissez au quotidien, merci pour votre disponibilité à la mission et, surtout, n’hésitez pas à témoigner de votre joie d’être prêtre depuis peu ou depuis de nombreuses années auprès de ceux et celles que Dieu met sur votre chemin.

Lors de la célébration de la messe chrismale comme tous les évêques à travers le monde j’ai formulé auprès du peuple de Dieu cette demande :

« Priez aussi pour moi votre évêque : que je sois fidèle à la charge apostolique qui m’a été confiée, malgré ma faiblesse ; que je reflète parmi vous une image vivante et toujours plus parfaite du Christ Prêtre, Bon Pasteur, Maître et Serviteur de tous »

En formulant cette demande le 26 mars dernier, je pensais, bien sûr, au diocèse de Strasbourg qui bientôt me serait confié et j’étais animé par cette question : comment y être Bon Pasteur, Maître et Serviteur de tous? L’Évangile de ce dimanche me donne et nous donne, car nous sommes tous concernés par la réponse, quelques points de repères :

– Il s’agit tout d’abord de connaître. Le bon Pasteur connaît ses brebis et ses brebis le connaissent. Afin de mieux nous connaître, à la rentrée prochaine je débuterai une visite pastorale de notre diocèse. Elle me permettra aussi de découvrir les richesses et projets de nos paroisses et mouvements.

– Il s’agit ensuite de maintenir l’unité car ce qui peut arriver de pire au troupeau rassemblé c’est d’être dispersé par le loup. En effet, le loup prend souvent le visage de la division et des ressentiments. Ensemble, guidés par l’Esprit Saint, ayons à cœur de surmonter les divisions en écoutant ensemble la Parole de Dieu, source d’unité « Les brebis écouteront ma voix, il y aura un seul pasteur et un seul troupeau » disait le Christ. Écouter la Parole de Dieu c’est aussi préparer nos cœurs à la célébration du sacrement de l’unité qu’est l’Eucharistie.

– Il s’agit enfin de rester attentif aux brebis qui sont encore en dehors de l’enclos, d’être une Église accueillante, ouverte au dialogue et qui respecte le pas de chacun !

Ainsi le Dimanche des vocations est un dimanche un peu particulier puisqu’il nous rappelle que si tous sont appelés par Dieu certains reçoivent un appel particulier afin qu’aucun n’oublie qu’il est appelé ou peut-être appelé !

Ensemble frères et sœurs, laïcs, diacres, prêtres, consacrés, évêques puissions-nous entrer toujours davantage dans cette belle dynamique d’un Dieu qui nous appelle à la vie éternelle ! Amen ! »


Nos dernières publications

  • Pèlerinage au Mont Saint-Odile le 28 août 2024
    Chaque année des membres des communautés paroissiales de Mulhouse et environs se rendent pour une semaine au Mont Sainte-Odile pour assurer l’adoration perpétuelle. Dans ce contexte une journée de pèlerinage est organisée le Mercredi 28 août […]
  • Action de grâce
    Chers paroissiens, Voilà que depuis plusieurs jours l’été s’installe… même quand la pluie s’invite à la fête paroissiale !  Pour chacun d’entre nous, cette période estivale peut être vécue comme un passage, une étape essentielle offrant […]
  • Dieu en vacances : 10 attentions !
    Chers paroissiens, En cette veille de départ en vacances pour certains, je vous soumets cette liste qui vous permettra de passer un bel et sain été. 1. Faire ses valises. Dieu s’y trouve-t-il ? Une bible, […]
  • Catéchisme et aumônerie : les inscriptions sont ouvertes
    Retrouvez toutes nos propositions pour les enfants. Toutes les informations sur l’aumônerie des collégiens-lycéens…
  • La solitude
    Chers paroissiens, Il suffit d’effectuer une recherche internet sur le mot « solitude » pour se rendre compte qu’il est synonyme d’isolement, de pathologie ou de malédiction. Par ailleurs, les titres des magazines de psychologie (« […]
Lire la Suite →