Le conflit

Le 11 mars 2022

Accueil Blog Articles Le conflit

Exemple

Le conflit

Chers paroissiens,

Ils sont partout. L’actualité en regorge. 

Dans le monde, dans nos pays, dans nos villes, dans nos entreprises, dans nos familles… Les conflits sont partout. Qu’ils soient militaires, ethniques, sociaux, politiques, professionnels ou familiaux, ils divisent nos communautés, nos églises, nous-mêmes… 

Pour certains, ils sont inévitables et participent de la marche de l’Histoire (Hegel et Marx). Pour d’autres, les conflits permettent de s’indigner, de trancher et de classer les protagonistes en bons (eux-mêmes) ou en méchants (les autres). Vision manichéenne qui s’ affranchit de la complexité des situations. 

Mais avouons-le, nous redoutons les conflits et lorsqu’ils surviennent dans nos vies, nous sommes tentés d’adopter différentes attitudes. La première consiste dans la fuite ou le « pas de vagues ». La seconde à s’écraser par la soumission pour finalement mieux entretenir la rancune ou le ressentiment. La troisième, à passer en force, à imposer son point de vue afin de satisfaire un désir de domination et de toute puissance. 

Mais nous le savons, ces trois attitudes ne sont pas les solutions. Que faire alors ?

D’abord consentir à l’existence des conflits dans notre vie, cela pour mieux comprendre que lorsqu’ils sont dépassés, ils peuvent nous permettre de mûrir et de faire grandir la communion. D’une part, en effet, les situations conflictuelles nous invitent à l’humilité, à nous remettre en question en entrant dans le point de vue de l’autre, du collègue de travail, de mon voisin, de mon proche. C’est faire l’expérience de prendre un même chemin en sens inverse pour découvrir que ma perception du paysage au retour est très différente de celle que j’avais eue à l’aller. En effet, la réalité n’est pas réductible à mon seul regard. Ma perception, mes idées, mes principes ne saisissent pas la totalité du réel qui, en dernière analyse, n’appartient qu’à Dieu. 

D’autre part, le conflit est une invitation pressante au dialogue et à la discussion. Ce processus peut être long et demande patience et persévérance. 

Enfin, les conflits nous invitent à contempler le Christ face à ses contradicteurs. Ses silences qui ne sont pas des fuites, ses réponses qui ne sont jamais violences, sa patience lors de sa Passion… et surtout son pardon qui seul permet de dépasser les oppositions en évitant les impasses de la division et de la haine présentées par le Diviseur.

Chers paroissiens, en ce temps du carême, à la suite du Christ, soyons des artisans de paix. Notre monde en a tant besoin !

Fraternellement,

don Pascal Boulic, curé des paroisses Saint-Etienne et Sacré-Cœur de Mulhouse



Derniers articles

  • Plein d’espérance dans ce monde !
    Chers paroissiens,  « Pèlerins d’espérance », tel est le thème que le pape François a voulu donner à la prochaine année jubilaire de 2025. Ce thème n’a rien d’anodin puisqu’il veut répondre aux angoisses de notre temps et qu’il est de ce […]
  • Louange à Dieu par nos chants !
    Chers paroissiens,  Quelle chance avons-nous d’avoir une belle culture du chant dans nos églises ! Nous chantons à la messe, nous chantons aux offices, nous continuons même de chanter « à la maison », rapportant chez nous des bribes de […]
  • Aimer l’Eglise ?
    Chers paroissiens,  Qui de nous n’a jamais entendu un voisin, un collègue, un parent ou un ami lui dire : « je crois en Dieu, à la rigueur en Jésus mais alors l’Eglise, non ! », ou encore « je […]
  • Fonction symbolique des objets
    Le monde est rempli d’objets : un arbre, de l’eau, des pierres, des animaux, et d’autres transformés par l’homme : du pain, une maison, etc. Ils composent le monde visible et expérimental de notre quotidien, dont nous avons l’habitude.  Ces objets ou […]
  • Retour sur une mémorable après-midi de football
    C’était un dimanche après-midi – sous un ciel à peine couvert – le dimanche 6 novembre dernier, pour être exact, sur le terrain de foot qui jouxte l’église saint Jean Bosco. Il n’était pas encore 15h lorsque les premières empreintes […]
  • Extrait de l’homélie du Pape François
    Chers paroissiens,  Aujourd’hui, je voudrais partager avec vous un extrait de l’homélie du Pape François du 2 novembre : “ Frères et sœurs, nourrissons l’attente du Ciel, exerçons-nous dans le désir du paradis. Cela nous fait du bien de nous […]
  • Une solidarité entre les vivants et les défunts !
    Chers paroissiens,  L’humanité a toujours rendu un culte à ses morts, en a vénéré la mémoire et les a accompagnés dans un au-delà de cette vie à travers des rites religieux, que ce soit dans l’Égypte ancienne, en Asie, en Afrique ou […]