Point historique : le retable de la Sainte Cène à Saint-Etienne

Le 10 août 2023

Accueil Blog Articles Point historique : le retable de la Sainte Cène à Saint-Etienne

Exemple

Point historique : le retable de la Sainte Cène à Saint-Etienne

Dans le transept droit de l’église Saint-Étienne se trouve un représentation saisissante de la Sainte Cène, c’est-à-dire du dernier repas du Christ avec les douze apôtres, repas au cours duquel il célébra ce que nous pouvons appeler la première messe. Cette œuvre impressionnante, appelée “retable”, fut entièrement sculptée par l’artiste Théophile Klem, en 1886. Son travail de sculpture est rehaussé par une reconstitution du Cénacle, cette salle où la Cène prit place : son architecture finement ciselée est mise en valeur par un travail de perspective remarquable.  

En contemplant ce retable, nous voyons tout d’abord le Christ entouré de ses 12 apôtres : les uns assis, les autres debouts. Aux côtés du Christ, se trouve Saint Jean, le disciple bien aimé, tout en adoration ; de l’autre côté, Saint-Pierre, le chef des apôtres ; et au fond, ruminant sa trahison, se tient debout Judas Iscariote. 

Jésus tient l’hostie de sa main gauche et la bénit de la main droite ; au-dessus de lui, le monogramme “IHS” est inscrit, surmontant les deux arcs qui forment le panneau arrière de la scène : “Iesus Hominum Salvator“, ce qui se traduit du latin par “Jésus Sauveur des Hommes”. Le plafond de la salle, formé de caissons, est traversé par des poutres de bois dont la partie supérieure est sculptée du blason de l’Agneau Pascal, symbole du Christ offrant sa vie en sacrifice pour l’humanité..

Pour contribuer à donner une sensation de profondeur, le parterre de la salle offre une légère pente, sur laquelle est installé chacun des personnages. Alors que plusieurs de ces derniers sont partis dans les ateliers d’arts de la maison Linder pour être nettoyés, nous remarquons au sol l’emplacement des ancrages de ce puzzle géant fascinant. C’est une grâce de ce travail de restauration de nous faire prendre conscience de la valeur de cette œuvre, et des prouesses techniques qu’elle contient. Ce fut une découverte de réaliser que toutes ces pièces peuvent être démontées, restaurées et remises à leur place afin de former ce bel ensemble harmonieux. 

Sur le socle du retable, vous remarquez l’inscription latine “desiderio desideravi hic pascha mandacare vobiscum”, extrait de l’évangile de Luc (Lc 22,15), ce qui signifie : “j’ai désiré avec ardeur manger cette Pâque avec vous”. La partie inférieure de l’autel, au pied du retable, est est quant à elle composée d’une niche de chaque côté mais également de trois panneaux  sur lesquels nous lisons respectivement : la lettre alpha, la croix pallée ainsi que la lettre oméga. Ces inscriptions font référence à un passage du livre de l’Apocalypse, le dernier livre de la Bible : “Jésus à envoyé son ange à Jean … et il reviendra, car je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin … ce qui arrivera bientôt” (Ap 22,13). 

Ce retable unique nous rappelle la belle foi de nos ancêtres en “l’Eucharistie”, ce pain qui une fois consacré au cours de la messe, devient le Corps du Christ, Présence réelle de Dieu. Les fidèles qui s’y sont préparés communient à ce pain sacré, chaque dimanche en particulier. Le sens de cette communion est de s’unir à Dieu lui-même, tel qu’il l’a voulu à travers son fils Jésus, afin d’entrer dans son amour, pour ensuite en vivre au sein de la communauté chrétienne et le diffuser au-delà.

Quelques mots sur l’artiste, Théophile Klem

La réalisation de l’ensemble de ce retable, autel compris, est l’œuvre de Théophile Klem (1980-1923), enfant de Colmar, sculpteur sur bois et menuisier-ébéniste d’art sacré. Issu d’une lignée de sculpteur, il étudie aux beaux-arts de Vienne avant de revenir dans sa ville natale, secondé de son frère Alphonse, pour reprendre l’atelier paternel. Suite à l’annexion de l’Alsace par l’Allemagne, Théophile décide de rester à Colmar tandis que son frère part s’installer en Meurthe-et-Moselle. Petit à petit, le sculpteur connaît une renommée européenne avec un nombre d’œuvres incroyables qui connaissent un succès phénoménal. Ce sont plus de 1 600 autels, 400 chaires, un nombre important d’ameublement d’église, de boiseries, stalles, confessionnaux, buffets d’orgues, chemins de croix et autres œuvres qui sont confectionnées dans ses ateliers. Fervent catholique, défenseur des églises d’Alsace, il intervient de tout son poids  lorsque l’une d’elle menace d’être détruite ou vendue. En 1923, un terrible incendie ravage ses ateliers, ce sont entre autres archives personnelles et bibliothèques qui partent en fumée sous le regard inconsolable de l’artiste qui s’éteint cette même année. 

En savoir plus sur l’artiste et son travail : La vie et l’œuvre de Théophile Klem ; ouvrage de Janine Erny, petite-fille de Jean-Baptiste Erny, sculpteur dans les ateliers de Klem qui disait au sujet de Théophile Klem “(qu’on n’avait) pas assez rendu justice à cet homme”.

D’après le travail de mémoire de Monsieur Marc Muller, habitant de Mulhouse, paroissien fervent de Saint-Etienne depuis l’enfance, ancien président du conseil de fabrique.


Derniers articles

  • Le réel
    Chers paroissiens, À une époque d’hyperconsommation, du tout-numérique et de l’hyper connexion, où l’individu se fait le centre de tout, nous avons de plus en plus de mal à être connectés au réel. Nos désirs, notre imagination, nos fantasmes nous […]
  • Notre Histoire
    Chers paroissiens, C’est notre histoire : celle de l’Alsace, de notre paroisse et peut-être aussi celle de nos familles, qui va être rejouée lors du spectacle Terra-Alsatia. Vous le savez, cette semaine débutent les représentations dans l’église Saint-Etienne. Nous avons […]
  • Entrons dans le Carême
    Chers paroissiens, Nous entrons très prochainement dans le temps du Carême que nous propose l’Église chaque année pour retourner à l’essentiel. Ce retournement vital, que nous appelons “conversion”, nous assure de reprendre régulièrement contact avec la source de l’Amour infini, le Christ Jésus. Ces quarante jours de conversion nous rappellent les 40 jours de […]
  • Terra Alsatia : la billetterie est ouverte !
    Chers paroissiens, Depuis quelques mois déjà notre paroisse s’est lancée dans l’accueil et la réalisation du spectacle : Terra Alsatia. Cet évènement ambitieux a suscité un intérêt qui a largement dépassé nos attentes et la paroisse a la joie de fédérer […]
  • Fêter la vie consacrée
    Chers paroissiens, Le vendredi 2 février prochain, jour de la Présentation du Seigneur au Temple, nous fêterons avec toute l’Église « la vie consacrée », une expression pour désigner les personnes qui ont consacré leur vie au Christ et à son Église […]
  • Une foi authentique implique toujours un profond désir de changer le monde !
    Chers paroissiens, Je voudrais vous partager ces quelques mots du pape François, prononcés au début du pontificat, qui nous exhortent à se sentir responsable de la vie sociale et à nous mettre véritablement au service de notre société en raison […]
  • Week-end Spi Luge
    Le week-end spi luge s’adresse à tous les collégiens et lycéens des Soirées Acutis. Il se déroulera les 3-4 février 2024 au chalet Claire Vie à Kruth. Il s’agit d’un week-end de prière, de jeux et de luge. En cas […]